L’homme qui avait été retrouvé gravement blessé jeudi matin dans un immeuble à logements de Montréal-Nord a succombé à ses blessures. Un suspect a été arrêté.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Alice Girard-Bossé Alice Girard-Bossé
La Presse

La police a reçu un appel jeudi vers 3 h concernant un homme ayant tenu des propos menaçants. Il était logé dans un édifice du boulevard Pie-IX, à l’intersection de la rue Charleroi.

L’individu aurait poignardé un homme de 59 ans au sixième étage de l’immeuble, qui a finalement succombé à ses blessures. Le suspect s’est barricadé dans son appartement à l’arrivée des policiers.

L’immeuble – un logement supervisé pour les personnes atteintes de troubles de santé mentale – a rapidement été évacué tôt en matinée. Paniqués, les occupants se sont réfugiés dans un autobus de la STM prévu à cet effet.

Une partie de l’équipe du Groupe tactique d’intervention (GTI) était déployée au bout d’une échelle dans une nacelle pour intervenir auprès de l’homme barricadé. Selon nos informations, il présentait des symptômes de psychose et proférait des propos menaçants.

Vers 17 h 45, le suspect âgé de 37 ans a finalement été maîtrisé par le GTI et il a été transporté en centre hospitalier pour des blessures légères.

Il a été mis en état d’arrestation en lien avec le décès de l’homme âgé de 59 ans qui avait été retrouvé gravement blessé au haut du corps jeudi matin. Il s’agit du 6e homicide à survenir sur le territoire cette année.

« Ses crises ont empiré depuis juillet dernier. Moi je l’avais signalé aux intervenantes parce que ça me faisait peur, mais je ne me suis pas senti écouté. Je n’ai pas à vivre ça », explique Michel, un résidant de l’immeuble visiblement effrayé.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Le suspect lançait divers objets par une fenêtre de l’immeuble.

« La police est ici au moins deux ou trois fois plus qu’avant, même si ce n’est pas de cette envergure. Il manque clairement de ressources dans les alentours pour prévenir ces situations-là. L’une d’entre elles a même fermé ses portes il y a quelques années », explique Louis-Philippe Pelchat, un résidant du coin et employé du commerce qui fait face à l’immeuble.

Il observe chaque jour les allées et venues des occupants et remarque que leurs problèmes semblent exacerbés pendant la pandémie.

Un incendie mineur vite maîtrisé à l’intérieur de l’immeuble a nécessité l’intervention des pompiers et le suspect a lancé divers objets de sa fenêtre peu après.

Le suspect lançait divers objets par une fenêtre de l’immeuble.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) donne peu de détails afin de préserver la sécurité des policiers et celle des individus impliqués. Selon nos informations, l’évènement n’impliquerait aucune arme à feu.

Les enquêteurs de la section des crimes majeurs continuent leur enquête.