Au terme d’une cavale de plus de 17 ans, le fugitif Parthasarthie Kapoor s’est fait mettre la main au collet par les autorités américaines alors qu’il tentait de fuir pour l’Inde. L’homme de 47 ans, l’un des dix criminels les plus recherchés au Québec, est accusé d’avoir agressé sexuellement cinq enfants à Montréal de 1998 à 2003.

Louis-Samuel Perron Louis-Samuel Perron
La Presse

Parthasarthie Kapoor fuyait la justice depuis près de deux décennies. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avait lancé un mandat d’arrêt pancanadien en avril 2003 à l’endroit de l’ancien résidant de l’arrondissement de LaSalle. Un mandat d’arrêt international a ensuite suivi.

Parthasarthie Kapoor fait face à 17 chefs d’accusation pour contacts sexuels, agressions sexuelles, proxénétisme et production et possession de pornographie juvénile. Selon le SPVM, il ciblait des garçons de 7 à 14 ans et les attirait à son domicile pour les agresser sexuellement. La Presse écrivait en 2003 que ces crimes se seraient produits dans le quartier Côte-des-Neiges et dans l’ouest de l’île de Montréal.

Le fugitif s’est fait intercepter lundi à l’aéroport de Newark, alors qu’il était sur le point de s’envoler vers l’Inde, son pays natal. Le résident permanent canadien a ensuite comparu à la Cour du district du New Jersey. Il demeure détenu aux États-Unis pendant la durée des procédures d’extradition au Canada.