(Saint-Apollinaire) Une dixième journée de recherches s’est amorcée samedi pour trouver le père de deux fillettes trouvées mortes dans un secteur boisé de Saint-Apollinaire, dans la MRC de Lotbinière.

La Presse canadienne

La traque de Martin Carpentier implique un grand nombre de policiers de la Sûreté du Québec (SQ) qui ratissent toujours le secteur à pied, en véhicule tout-terrain (VTT), à l’aide d’escouades canines et d’agents de protection de la faune.

La sergente Hélène Nepton, porte-parole de la SQ, a indiqué que les recherches se sont intensifiées, soit depuis qu’il a été rendu public jeudi que Martin Carpentier a possiblement dérobé des objets dans une roulotte qui lui permettraient d’assurer sa survie.

La SQ a diffusé vendredi une nouvelle photo de l’homme de 44 ans, à l’attention de la population qui habite dans le secteur des recherches et qui est invitée à signaler toute activité anormale autour des roulottes, chalets ou dépendances.

PHOTO FOURNIE PAR LA SÛRETÉ DU QUÉBEC VIA PC

Martin Carpentier

La police a des raisons de croire que Martin Carpentier pourrait être désespéré pour trouver des moyens d’assurer sa survie en forêt.

Les filles de Martin Carpentier, Norah et Romy Carpentier, âgées respectivement de 11 ans et 6 ans, ont été découvertes sans vie samedi dernier, à Saint-Apollinaire, deux jours après la diffusion d’une alerte AMBER signalant leur disparition de leur domicile de Lévis, sur la rive sud de Québec. La SQ croit qu’elles auraient pu être impliquées dans un accident de voiture avec leur père sur l’autoroute 20, le 8 juillet, soit la veille de l’alerte AMBER.

Des autopsies ont été pratiquées sur les corps des enfants, mais les résultats ne seront pas dévoilés tant que Martin Carpentier ne sera pas retrouvé.

Les funérailles de Norah et Romy Carpentier seront célébrées lundi à Lévis.