Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avise la population d’un stratagème en cours visant à frauder des clients de Desjardins, plus spécifiquement des aînés de plus de 75 ans.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

Au téléphone, les deux escrocs se font passer pour un policier du SPVM et une conseillère de Desjardins pour obtenir les cartes de crédit ou de débit des victimes et leurs renseignements personnels.

Pour arriver à leurs fins, ils annoncent au client qu’il a été victime de fraude et que pour faire progresser l’enquête, il doit mettre ses cartes de débit et de crédit dans une enveloppe au nom du SPVM et les déposer dans sa boîte aux lettres. Les fraudeurs indiquent à la victime qu’un policier passera récupérer le tout rapidement. Dans certains cas, ils demandent aussi le ou les NIP des cartes. Ils récupèrent ensuite les cartes pour effectuer divers achats.

« À noter que les fraudeurs sont au courant de certaines transactions bancaires effectuées par la victime et en font mention lors de l’appel afin d’ajouter à leur crédibilité et de gagner sa confiance », détaille le SPVM par communiqué.

La Section des fraudes du corps de police mène actuellement enquête afin d’identifier les arnaqueurs.

« Si vous recevez un appel d’un représentant d’un service de police ou d’une institution financière et qu’il vous demande de remettre votre carte de débit ou de crédit, raccrochez et communiquez ensuite avec le 911 pour faire un signalement », prévient le SPVM.

La police de Montréal conseille de ne pas donner de cartes ou de numéros d’identification personnelle à qui que ce soit et sous aucun prétexte, à moins de se trouver à l’institution financière ou d’avoir au préalable contacté les policiers.

Toute victime de cette fraude peut porter plainte en communiquant avec le 911.