Deux fillettes de Lévis font l’objet d’une alerte Amber : elles sont disparues sans laisser de trace, avec leur père, juste après avoir été tous trois impliqués dans un grave accident de la route.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

Norah Carpentier (11 ans) et Romy Carpentier (6 ans) sont activement recherchés par les autorités.

La police décrit la première comme étant « mince » et portant « une casquette blanche et des sandales “Nike” blanches » au moment de sa disparition. Sa petite sœur portait « un chandail rose, des boucles d’oreilles en forme de cœur argent et du vernis à ongle rouge. »

Leur père Martin Carpentier (44 ans) est considéré comme le suspect principal dans leur enlèvement. Il est aussi recherché. Il portait « un t-shirt gris et des jeans, peut-être des lunettes », indique l’alerte Amber.

>>> Consultez l’alerte Amber

Un véhicule dans lequel auraient pris place le père et ses deux filles a été retrouvé mercredi soir sur l’autoroute 20 à la hauteur de Saint-Apollinaire, près de Québec, après un accident grave.

« Le véhicule circulait en direction est, aurait quitté la chaussée et aurait traversé le terre-plein central en faisant des tonneaux pour finir en direction ouest. À l’arrivée des services d’urgence, l’habitacle était inoccupé », a indiqué Anik Lamirande, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

Les policiers ont d’abord cru que les occupants avaient été éjectés de la voiture, mais les premières vérifications n’ont rien donné : Martin Carpentier et ses deux filles avaient disparu.

Des recherches sont en cours depuis mercredi soir avec des secouristes et l’hélicoptère de la SQ dans ce secteur boisé et rural. Des secouristes, des policiers et des bénévoles continuent à quadriller le secteur.

M. Carpentier n’est pas considéré comme dangereux pour le grand public, a indiqué Mme Lamirande. Quiconque apercevrait l’homme ou les fillettes doivent appeler immédiatement le 9-1-1.

Une femme qui s’est identifiée comme la mère des deux fillettes a lancé un appel sur les réseaux sociaux ce jeudi : « Il faut retrouver mes filles et leur papa », a écrit Amélie Lemieux. Elle a diffusé d’autres photos de ses enfants.

Le maire de Saint-Apollinaire, Bernard Ouellet, a indiqué que le secteur où se concentrent les recherches est un mélange de champs et de boisés. De nombreux rangs et petits chemins le traversent toutefois, de sorte qu’il est difficile d’envisager que Martin Carpentier et ses enfants soient réellement perdus.

« Moi justement je demeure dans ce secteur-là. Je regarde dehors », a-t-il confié à La Presse au téléphone. « Ils ne sont pas en plein bois. Il y a des chemins, il y a des accès partout. Mais il y a des cachettes partout aussi. Ici tout le monde a sa petite terre privée, il y a des chalets, des cabanes à sucre. »

Selon lui, les citoyens de Saint-Apollinaire ne sont pas inquiets outre mesure de la présence possible de Martin Carpentier sur leur territoire.

Une alerte Amber est un outil exceptionnellement utilisé par les corps de police dans les cas les plus urgents de disparition d’enfants. Les autorités doivent être convaincues que les petites victimes ont fait l’objet d’un enlèvement et qu’elles sont à « risque de subir des lésions corporelles graves ou [...] en danger de mort ».

Grâce à des ententes avec les entreprises de télécommunication, une alerte a été envoyée ce jeudi après-midi sur tous les appareils mobiles d’individus susceptibles de localiser Martin Carpentier et ses deux filles.

Le premier ministre François Legault a lancé un appel à la vigilance aux Québécois sur les réseaux sociaux.