Une jeune mère dans la vingtaine de Gatineau, en Outaouais, a été accusée mardi de l’homicide de son bébé, à la suite de la découverte du corps de l’enfant la veille.

Pierre Saint-Arnaud
La Presse canadienne

Outre le chef d’homicide, la dame dont l’identité ne peut être dévoilée en raison d’un interdit de publication émis par le tribunal est aussi accusée d’avoir fait disparaître le cadavre d’un enfant.

Le corps de la petite victime a été découvert en fin d’après-midi lundi par un résidant du secteur Hull.

« Nos policiers ont répondu à un appel vers 17 h après qu’un résidant ait fait la macabre découverte du corps d’un bébé qui était à l’arrière d’un immeuble à logements situé sur le boulevard Mont-Bleu, dans le secteur Hull », a raconté Renée-Anne St-Amant, porte-parole du Service de police de la Ville de Gatineau.

Une fois sur place, les policiers n’ont pu que constater le décès, les manœuvres de réanimation n’étant pas possibles. Les experts en scène de crime ont été mandés sur place et les enquêteurs se sont alors mis en quête de témoins dans le voisinage.

« C’est à la suite de ces expertises et des rencontres que la mère de l’enfant a été arrêtée », a expliqué l’agente St-Amant.

« Nos enquêteurs ont des éléments qui, clairement, ont mené à des accusations », a-t-elle ajouté.

Après avoir ainsi déterminé qu’il s’agissait d’une mort suspecte, ils ont appréhendé la mère de l’enfant en soirée.

La cause et les circonstances du décès restent à être déterminées et une autopsie doit être pratiquée par le Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale.

L’enquête et les expertises sur la scène se poursuivent.

Quant à la personne qui a localisé le cadavre, une aide psychologique lui a été offerte à la suite de sa déposition, tout comme aux policiers qui ont constaté le décès sur place.

Il s’agit du deuxième homicide à survenir à Gatineau cette année.