La juge Manon Savard de la Cour d’appel du Québec est la nouvelle juge en chef du plus haut tribunal de la province, a annoncé jeudi le premier ministre Justin Trudeau. Elle devient ainsi la deuxième femme à occuper ce poste prestigieux, à la suite du départ à la retraite de la pionnière Nicole Duval Hesler en avril dernier.

Louis-Samuel Perron Louis-Samuel Perron
La Presse

« Je souhaite beaucoup de succès à l’honorable Manon Savard dans son nouveau rôle de juge en chef du Québec. La juge en chef Savard a exercé le droit à Montréal pendant plus de 23 ans et a plus récemment servi à titre de juge au Québec pendant plus de 10 ans. Je suis certain qu’elle saura bien servir les Québécois dans ses nouvelles fonctions », a commenté Justin Trudeau dans un communiqué.

Manon Savard a été nommée à la Cour supérieure du Québec en juillet 2009 au terme d’une brillante carrière d’avocate en droit du travail, en droit de la personne et en droit administratif. Elle a ensuite joint la Cour d’appel en avril 2013, où elle s’est démarquée par sa connaissance aiguisée du droit. Son nom circulait d’ailleurs en coulisses l’an dernier pour pourvoir un poste en Cour suprême.

Dans l’une des décisions phares de la Cour d’appel l’an dernier, la juge Savard avait signé une dissidence remarquée de plus de 40 pages pour donner raison à Mike Ward dans l’affaire impliquant Jérémy Gabriel.

La juge en chef continuera d’entendre des causes en Cour d’appel, tout en supervisant l’équipe d’une vingtaine de juges à temps plein du plus haut tribunal de la province.