La police de Montréal a arrêté un suspect en lien avec trois incendies criminels allumés à la résidence d'un homme d'affaires de Westmount ces derniers mois.

Mis à jour le 10 avr. 2019
VINCENT LAROUCHE LA PRESSE

Les enquêteurs du Module des incendies criminels du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont été avares de commentaires, se contentant de préciser que le suspect a été arrêté ce matin à son domicile de l'arrondissement Saint-Laurent, dans le nord de la métropole.

L'homme était questionné par les policiers au moment de publier ces lignes. Il devrait être remis en liberté et pourrait comparaître en cour à une date ultérieure.

Depuis l'automne, trois incendies avaient été allumés à la résidence de l'homme d'affaires John Essaris, sur le chemin Edgehill, à Westmount. Les véhicules stationnés dans son entrée avaient d'abord été brûlés le 18 octobre dernier, puis la maison a été la cible d'un premier cocktail Molotov le 30 novembre. Un deuxième dispositif incendiaire a été lancé sur la maison le 13 mars dernier. Le brasier a causé de sérieux dommages.

La famille Essaris est l'une des plus prospères de Montréal. John Essaris est le fils de James Essaris. Ce dernier est propriétaire de l'entreprise Stationnement métropolitain, qui gère plus de 24 000 places de stationnement à Montréal. James Essaris a également des intérêts dans l'immobilier (Le Crystal de la Montagne) et dans la restauration (Queue de cheval). James et son fils John gèrent leurs entreprises dans le même immeuble, au 1233, rue de la Montagne, propriété de John.