Les policiers du SPVM enquêtent sur un événement de coup de feu survenu hier soir, à proximité du Solid Gold, un club de danseuses que la police a souvent associé au crime organisé.

Daniel Renaud
Daniel Renaud La Presse

Vers 21 h 10, quelques personnes ont communiqué avec le 911 pour dire qu’elles avaient entendu un coup de feu à l’extérieur de l’établissement licencié situé sur le boulevard Saint-Laurent, juste au nord de la métropolitaine.

Lorsque les premiers patrouilleurs sont arrivés sur les lieux, ils ont trouvé une arme de style fusil d’assaut abandonnée sur la rue et une seule douille. Les policiers n’ont localisé aucun impact de balle alors rien n’indique pour le moment que c’est directement le bar de danseuses qui était visé.

Les enquêteurs devront toutefois vérifier si cet événement un peu particulier pourrait être lié au crime organisé.

Personne n’a été blessé. Au moment d’écrire ces lignes, les policiers n’avaient arrêté aucun suspect.

Selon la police et des observations faites dans des enquêtes, dont Colisée menée par la Gendarmerie royale du Canada au début des années 2000, le Solid Gold a été le quartier général de Moreno Gallo. Cet influent chef de la cellule calabraise de la mafia de Montréal a été assassiné au Mexique en 2013, vraisemblablement en raison d’un manque de loyauté envers Vito Rizzuto, durant la période où le parrain aujourd’hui décédé a été détenu aux États-Unis entre 2006 et 2012.

À la fin de l’été et au début de l’automne 2016, une voiture a été incendiée près du Solid Gold et le bar a été le théâtre d’une tentative d’incendie criminel. Ces deux événements sont vraisemblablement survenus durant un autre épisode des luttes intestines qui secouent la mafia montréalaise, 2016 ayant été marquée par les meurtres de trois mafiosi importants.

Des sources avaient confié à La Presse après la mort de Moreno Gallo qu’un autre clan aurait pris le contrôle de l’établissement.

Lors d’un reportage sur l’Escouade Éclipse spécialisée dans la surveillance des bars et la collecte de renseignement sur le crime organisé il y a quelques années, l’auteur de ces lignes avait croisé le chef de gang Gregory Woolley sortant du Solid Gold.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à
drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.