Source ID:; App Source:

Agression de Jonathan Duhamel: 5 mois de prison pour le 4e accusé

Arrêté le 26 décembre 2011 dans l'ouest de... (Photo: André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Arrêté le 26 décembre 2011 dans l'ouest de Montréal, John Stephan Clark Lemay est l'un des quatre individus qui a participé à l'agression et à la séquestration de Jonathan Duhamel (notre photo), le 21 décembre 2011.

Photo: André Pichette, archives La Presse

John Stephan Clark Lemay, la dernière personne impliquée dans l'agression du champion de poker Jonathan Duhamel en décembre 2011 à ne pas avoir reçu sa sentence, sait maintenant combien de temps il devra rester en détention. Cinq mois.

C'est ainsi que s'est terminé ce feuilleton judiciaire, vendredi, au palais de justice de Longueuil. Le juge Stéphane Godri a reconnu l'homme de 25 ans coupable de plusieurs chefs d'accusation, notamment de menace de mort envers M. Duhamel et sa famille, de méfait, de vol qualifié, de séquestration, d'introduction par infraction, de voies de fait et de complot.

Vêtu d'une chemise noire, debout dans le box des accusés, menottes aux poings, Clark Lemay est resté attentif aux instructions du juge, tout en jetant des regards furtifs aux membres de sa famille, nombreux, dont certains pleuraient de soulagement lorsque le juge a prononcé sa sentence.

Arrêté le 26 décembre 2011 dans l'ouest de Montréal, John Stephan Clark Lemay est l'un des quatre individus qui a participé à l'agression et à la séquestration de Jonathan Duhamel, le 21 décembre 2011, à son domicile de Boucherville.

Le juge lui a finalement accordé la peine proposée par la défense et la Couronne, qui s'entendaient sur une sentence de 48 mois de détention. Calculant à temps et demi le nombre de jours qu'il est resté détenu depuis son arrestation, Clark Lemay pourra ainsi sortir de prison dans cinq mois, voire plus tôt, s'il fait une demande de libération conditionnelle.

Dans son jugement, le juge Godri a reconnu que Clark Lemay semblait éprouver des remords sincères. Le jeune homme est aussi condamné à deux ans de probation, période pendant laquelle il devra garder la paix, ne plus communiquer avec M. Duhamel ou ses anciens complices et ne pas consommer de drogue ou d'alcool.

En matinée, il a remis à la cour une lettre qui devrait être acheminée au champion de poker, dans laquelle il présenterait ses excuses et exposerait ses conditions de détention difficiles, a expliqué son avocate, Me Josée Goulet.

Récit d'une violente agression

Le 21 décembre 2011, John Stephan Clark Lemay et un complice, Anthony Bourque, se sont présentés au domicile de Jonathan Duhamel, se disant des livreurs venus lui apporter un colis.

Lorsque le champion de poker a ouvert la porte, les deux hommes se sont précipités sur lui, l'ont violemment battu puis forcé à ouvrir son coffre-fort, où il conservait 120 000$ en plusieurs devises. Duhamel a par la suite été séquestré, ligoté dans une petite pièce, a rappelé vendredi la procureure de la Couronne, Me Nancy Delorme.

Une fois l'argent récupéré, les deux hommes ont pris la fuite à bord d'un véhicule où les attendaient Bianca Rojas-Latraverse, l'ancienne copine du champion de poker, et Andres Valderrama, qui conduisait le véhicule.

À l'exception du conducteur, dont l'identité n'a pas été connue pendant plusieurs mois, ils ont tous été arrêtés dans les jours qui ont suivi leur crime. C'est une amie de Rojas-Latraverse, au fait du complot, qui les a dénoncés à la police.

Anthony Bourque, qui a plaidé coupable, a reçu une sentence de 48 mois de prison, alors que Rojas-Latraverse purge une peine de 42 mois.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer