Un jeune conducteur qui roulait de toute évidence à tombeau ouvert, ce matin, a provoqué un accident spectaculaire qui n'a heureusement pas fait de mort.

Publié le 20 sept. 2012
David Santerre LA PRESSE

Vers 10h50, le conducteur d'un petit camion de livraison roulait en direction ouest sur le boulevard Henri-Bourassa, à Anjou. Il a amorcé un virage à gauche dans la rue Renaude-Lapointe. «Je tournais et j'ai vu l'auto noire arriver de nulle part, très vite. Elle a frappé le devant de mon camion.»

L'auto, une Honda Accord conduite par un jeune dans la vingtaine, roulait sur le boulevard Henri-Bourassa vers l'est. Après avoir percuté le camion, elle a fait un tête à queue, bondi par-dessus le terre-plein central bétonné et violemment heurté l'arrière d'une petite Honda Civic qui arrivait en sens inverse.

Sous la violence de l'impact, la Civic a pratiquement été amputée de son coffre, avant de terminer sa course sur le toit.

Les pompiers ont dû utiliser les pinces de désincarcération pour extirper le conducteur de la Civic, grièvement blessé, mais dont la vie ne serait pas menacée.

Le conducteur fautif lui, n'a même pas été transporté à l'hôpital.

Les enquêteurs du SPVM s'affairent à reconstituer la scène afin de déterminer si des accusations de conduite dangereuse pourraient être portées contre le conducteur. Le boulevard Henri-Bourassa de même que la bretelle de sortie de l'autoroute 25 sud vers Henri-Bourassa sont fermés pendant ce temps.