Ce que tous craignaient semble s'être produit. Un automobiliste, excédé à l'idée de devoir laisser passer un groupe de manifestants devant lui, a foncé sur eux, blessant deux jeunes hommes.

David Santerre LA PRESSE

Vers 22h30, un groupe de manifestants se repliait dans les environs du parc Émilie-Gamelin après avoir été dispersé par les policiers au centre-ville dans le cadre de la 29ème manifestation nocturne.

Ils arrivaient apparemment par la rue Sainte-Catherine, vers l'est.

«Les deux jeunes se sont avancés dans le carrefour avant le groupe. L'homme (dont la voiture était immobilisée sur Saint-Denis vers le sud) a klaxonné. Ils lui ont fait signe, d'attendre, qu'un groupe les suivait», a raconté Wendy Picha, touriste française qui a assisté à la scène avec ses proches.

«Mais le type a démarré en trombe», a renchéri Rocco Guglielmi.

«Il les a frappés et traînés sur le capot sur une bonne dizaine de mètres», poursuit Isabelle Guglielmi.

«Le jeune homme est resté au sol, conscient, en se tenant la tête», a ajouté Mme Picha.

«C'était un gros costaud avec une casquette, dans une Mercedes blanche», a précisé leur ami Anthony Giacobuzzi.

L'homme a fui  les lieux et il est recherché par la police. Le SPVM dit détenir le numéro de plaque d'immatriculation de la Mercedes.

Un seul des blessés aurait été transporté en ambulance, mais ses blessures ne mettraient pas sa vie en danger.