La fille du député de Québec solidaire Amir Khadir fait partie du groupe d'étudiants qui a participé au blocage du pont Champlain mardi.

David Santerre
David Santerre LA PRESSE

Amir Khadir est un militant engagé et sa fille Yalda l'est tout autant, à titre de membre de l'Association étudiante du cégep du Vieux Montréal.

Elle a été interceptée mardi au moment où elle quittait les lieux à pied avec un autre groupe. Elle a été plaquée durement contre un banc de neige par deux agents.

Ils l'ont immobilisée contre leur voiture et identifiée, en lui reprochant d'avoir entravé la voie publique. Elle a été outrée du traitement musclé qu'elle est la seule à avoir subi ce jour-là.

Amir Khadir n'a pas voulu commenter les mésaventures de sa fille, mais dans un débat sur le droit de manifester des étudiants, hier à l'Assemblée nationale, il s'est exprimé sur le blocage du pont.

«Quand on évoque des choses comme l'obstruction des ponts, etc., c'est sûr que ce n'est jamais quelque chose qui peut être plaisant pour ceux qui le subissent, ce n'est jamais quelque chose qu'on peut appuyer. Cependant, la réalité est que, de mon point de vue, la principale obstruction sur le pont qui doit relier la jeunesse d'aujourd'hui avec son avenir, c'est le gouvernement actuel», a-t-il dit.

Yalda Machouf-Khadir devrait recevoir par la poste une contravention de 494$.