Revenu Québec a perquisitionné chez cinq entreprises lavalloises de transport et de construction qui ont utilisé de fausses factures pour frauder le fisc.

Fabrice de Pierrebourg LA PRESSE

Trois de ces firmes sont administrées par deux influents hommes d'affaires réputés proches de l'administration municipale lavalloise, Valmont Nadon et Pierre Grothé, tel que l'a récemment rapporté La Presse. Il s'agit de Disposition Remblai inc., Valmont Nadon Excavation et Impact 440 (parc industriel). Les deux autres firmes visées sont Canadavrac (dirigée par France Nadon) et Gil Transport.

Au total, ce sont 16 mandats de perquisition qui ont été exécutés le 5 octobre.

Dans un communiqué diffusé hier, Revenu Québec dit avoir «des motifs raisonnables de croire qu'au moins 13 sociétés ont fourni des fausses factures» aux cinq entreprises en question, ce qui leur aurait permis de se faire rembourser la somme de 1 096 362,00$.

Deux Montréalais, Richard Collette et Robert Ménard, auraient participé à ce stratagème qui a pour objectif d'obtenir des remboursements de TPS et de TVQ frauduleux.

Revenu Québec affirme enquêter sur «des infractions similaires concernant la TPS».

Si elles sont reconnues coupables, ces entreprises et leurs dirigeants devront rembourser la somme éludée, augmentée des intérêts, en plus de payer une amende qui peut atteindre 200% des sommes frauduleusement encaissées.

Elles sont aussi passibles d'une peine d'emprisonnement maximale de deux ans.

Ce sera ensuite au tour de la Régie du bâtiment de se pencher sur le cas de ceux qui détiennent une licence. Celle-ci pourrait être révoquée, suspendue ou restreinte en vertu des nouvelles mesures mises en place par le gouvernement pour lutter contre la criminalité dans la construction.