La Cour suprême du Canada a accepté d'entendre un appel logé par la Couronne saskatchewanaise, qui veut renverser l'acquittement d'une femme accusée d'avoir donné naissance dans la toilette d'un Wal-Mart et d'y avoir abandonné l'enfant.

LA PRESSE CANADIENNE

En juin 2009, April Halkett a été jugée non-coupable d'avoir abandonné le nouveau-né, maintenant placé en famille d'accueil, dans un magasin de Prince Albert, en Saskatchewan.

Mais les procureurs de la Couronne n'ont pas accepté ce verdict et ont logé un appel à la Cour d'appel de la province, qui a maintenu la décision.

Le juge Neil Gabrielson a affirmé qu'il croyait le témoignage de Mme Halkett, qui a affirmé ne pas avoir su qu'elle était enceinte et avoir quitté la salle de bain parce qu'elle pensait que le bambin était mort-né.

Les avocats du ministère saskatchewanais de la Justice ont plaidé devant le plus haut tribunal de leur province que la mère avait le devoir de prendre des mesures raisonnables pour déterminer si son enfant était en vie.

La Couronne a notamment affirmé que la décision de la Cour d'appel de la Saskatchewan pourrait servir de jurisprudence partout au Canada parce qu'elle est le plus haut tribunal du pays à s'être prononcée sur cette question.