Les amis, les parents et les professeurs d'Eric Leighton, mort jeudi lors d'une violente explosion dans une école secondaire de la banlieue d'Ottawa, ont rendu hommage, vendredi, au jeune homme de 18 ans.

Mis à jour le 27 mai 2011
Steve Rennie LA PRESSE CANADIENNE

En milieu de journée vendredi, plus de 12 000 personnes avaient adhéré à la page Facebook dédiée à l'élève de 12e année, qui a rendu l'âme à l'hôpital jeudi soir, après avoir été grièvement blessé par l'explosion d'un baril d'huile de menthe dans un atelier de l'école Mother Theresa de Barrhaven, près d'Ottawa.

Sur la page Facebook créée en sa mémoire, les condoléances d'étrangers ont fait place aux éloges, plus personnelles, des proches du jeune Eric.

Perry Brown écrit que son coeur a été brisé quand il a appris la mort de son cousin, ajoutant toutefois que le nombre de personnes qui ont tenu à dire au revoir au jeune homme l'avait profondément touché.

Peu à peu, l'inquiétude et l'anxiété se sont immiscées à travers la tristesse et le deuil. Des parents se sont demandé comment un tel incident a pu avoir lieu dans une école.

Les réponses, toutefois, devront attendre. Le service des incendies de la ville de Barrhaven doit d'abord terminer son enquête.

En attendant, le Conseil canadien de la sécurité assure les parents qu'ils peuvent envoyer leurs enfants à l'école sans crainte.

La porte-parole de l'organisme, Valerie Powell, rappelle que les écoles canadiennes sont sûres à 99,9% et qu'elles suivent toutes les procédures et la réglementation auxquelles elles sont soumises.

L'événement malheureux de jeudi demeure un incident isolé, selon Mme Powell.