Un ex-employé du Musée Grévin, soupçonné d'avoir agressé sexuellement 12 élèves lors d'une visite scolaire au musée Grévin, le 20 novembre dernier, a comparu hier au palais de justice de Montréal.

Mis à jour le 20 déc. 2013
Christiane Desjardins LA PRESSE

Il fait face à 24 chefs d'accusation de contacts sexuels avec des enfants de moins de 16 ans et d'agressions sexuelles. Le Montréalais de 35 ans était employé du musée Grévin.

Ce musée de cire a ouvert ses portes en avril dernier, dans le Centre Eaton. l'homme a été congédié après l'événement. Les attouchements seraient survenus au moment où les jeunes filles passaient dans une cabine visant à faire virtuellement leur reproduction en cire.

Hier, l'accusé a comparu détenu devant le juge Éric Downs. Il a pu recouvrer la liberté, mais il doit se soumettre à une série de conditions, dont celle de ne pas se trouver seul en présence de personnes mineures.

En outre, il ne peut plus occuper d'emploi où se trouvent des jeunes de moins de 16 ans. Il doit retourner en Cour le 14 février pour la suite du processus.