Luc Dallaire, 49 ans, ancien membre des Hells Angels de la section de Trois-Rivières, a obtenu sa libération conditionnelle au début du mois.

Mis à jour le 12 déc. 2013
Daniel Renaud LA PRESSE

Les commissaires québécois aux libérations conditionnelles, Annie Marcotte et Mark Falardeau, ont jugé que Dallaire, qui assure avoir quitté le club de motards, «présente une grande motivation à modifier son style de vie et que le risque de récidive est assumable en collectivité».

Dallaire, qui avait été arrêté dans le cadre de la vaste rafle anti-motards SharQc en avril 2009, a plaidé coupable à une accusation réduite de complot pour meurtre et a été condamné à 20 ans de prison en avril dernier. Mais en soustrayant la détention préventive et une sentence reçue durant la guerre des motards, il ne lui restait que deux ans de prison à purger.

Dallaire devra toutefois résider dans une maison de transition, avoir un emploi et participer à plusieurs activités et programmes. Il lui est interdit de consommer des stupéfiants et de fréquenter des individus ayant des antécédents criminels ou qui sont liés au crime organisé.