Un Hells Angels condamné pour meurtre vient d'être arrêté par l'équipe tactique de la Sûreté du Québec (SQ), en Beauce, presque un an après son évasion.

Publié le 14 déc. 2013
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Maxime Guillemette avait filé à l'anglaise le 13 février dernier, alors qu'il effectuait une sortie autorisée d'une prison fédérale de Laval. Il avait échappé à la vigilance de ses accompagnateurs. 

Depuis, les policiers de la province le recherchaient activement. Ce sont des enquêteurs de la SQ basés en Beauce qui l'ont reconnu et l'ont fait arrêter, vendredi soir, dans une résidence privée de Sainte-Marie. 

«Des accusations d'évasion de garde légale et d'autres accusations relatives aux armes à feu pourraient être déposées contre lui», a indiqué Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole de la SQ. 

Guillemette a été condamné en 2002 pour le meurtre prémédité de Jean-François Lessard, un autre acteur du monde interlope. Le corps de la victime avait été retrouvé dans un boisé de Saint-Patrice-de-Beaurivage, dans Lotbinière, en 2001. 

Pendant sa cavale, la police considérait Maxime Guillemette comme un évadé très dangereux. 

Il s'est fait tatouer les inscriptions «East Coast Canada» et «Ride to Survive», accompagnées d'une tête de mort, sur le bras droit.