Les supporteurs de soccer en Ouzbékistan n'ont plus le droit de maquiller leur visage ou des parties de leur corps, selon un nouveau code de conduite édicté par le ministère de la Culture et des Sports de cette ancienne république soviétique.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Maquiller son visage ou d'autres parties du corps», par exemple aux couleurs de son équipe, est désormais interdit pour les supporteurs, selon le nouveau code publié cette semaine, qui prévoit toute une série d'autres interdictions.

Désormais, les supporteurs ne sont également plus autorisés à boire de l'alcool dans les stades, venir avec un animal de compagnie, proférer des insultes et exhiber des signes ou symboles pouvant être considérés comme un appel à la haine raciale ou religieuse.

Le code oblige aussi les supporteurs se présentant dans les stades à se soumettre à une fouille de la police pour empêcher l'introduction d'armes à feu, d'explosifs ou de liquides jugés suspects.

Tout supporteur qui ne respecte pas les nouvelles règles «sera expulsé du stade sans remboursement de billet» et «risque une sanction conformément à la loi», précise le nouveau code. Les supporteurs contrevenant aux nouvelles règles risquent en outre de se voir interdire l'entrée des stades.

Les amateurs de ballon pourront en revanche toujours apporter des drapeaux, tambours et banderoles. Le code ne précise pas pourquoi le maquillage du visage ou d'autres parties du corps, pratique populaire lors d'événements sportifs dans le monde entier, a été banni.

Le soccer est devenu très populaire dans ce pays d'Asie centrale à majorité musulmane, en particulier depuis que l'Ouzbékistan a atteint en 2011 les demi-finales de la Coupe d'Asie.