(Londres) Les admirateurs écossais de la mégastar Taylor Swift ont fait trembler le sol lors des concerts de la chanteuse américaine au stade Murrayfield d’Édimbourg le week-end dernier, a rapporté jeudi l’agence britannique de surveillance des séismes (BGS).

Deux stations de surveillance situées autour de la ville ont enregistré une activité sismique vendredi, samedi et dimanche soir, jusqu’à six kilomètres autour du stade où se produisait la vedette de la pop, produite par un mélange de danse au même rythme et de puissance du système de son du stade.

200 000 admirateurs ont assisté à ces spectacles monumentaux d’environ trois heures, qui ont inauguré la série de concerts de Taylor Swift au Royaume-Uni avant Londres, Cardiff ou Liverpool.

Le British Geological Survey a même établi un schéma montrant que ce sont les chansons Ready For It ?, Cruel Summer et Champagne Problems qui ont suscité à chaque fois le plus grand enthousiasme des fans.

Ils ont, à l’apogée du concert, transmis « 80 kW de puissance, soit l’équivalent d’environ 6000 batteries de voiture », a-t-il évalué.

« La réputation de l’Écosse, dont le public fait partie des plus enthousiastes, est de toute évidence intacte ! », s’est félicité le sismologue du BGS Callum Harrison.

Ces séismes « induits », qui n’ont pas une origine naturelle, « ont été détectés par des instruments scientifiques sensibles conçus pour identifier la plus infime activité sismique […], mais il est peu probable que les vibrations générées par le concert aient été ressenties par quelqu’un d’autre que ceux se trouvant à proximité immédiate », a toutefois souligné l’institut.

Selon lui, la plus grande activité a été enregistrée le vendredi soir, lors de la première date en Écosse de la sixième tournée monumentale de la vedette.

En juillet dernier, le concert de Taylor Swift à Seattle, aux États-Unis, avait déjà généré une activité sismique de magnitude 2,3 – une annonce que certains experts avaient par la suite qualifiée d’exagérée.

The Eras Tour, débutée en mars 2023 aux États-Unis, est devenue à la fin de l’année dernière la première tournée de l’histoire à écouler plus d’un milliard de dollars de billets. Un chiffre qui devrait plus que doubler d’ici son terme au Canada en décembre.

En termes de retombées, la tournée de Taylor Swift devrait, d’autre part, générer quasi un milliard de livres pour l’économie britannique, avait indiqué en mai la banque Barclays, avec près de 1,2 million de spectateurs.