La police égyptienne a indiqué samedi avoir arrêté quatre étudiants qui se sont filmés dansant en sous-vêtements en public sur la chanson électro-dance «Harlem Shake», qui fait un buzz sur internet depuis début février.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les quatre étudiants en pharmacie ont choqué les habitants d'un quartier de classe moyenne du Caire, lorsqu'ils se sont dévêtus pour se filmer en train de danser, selon un responsable de la police.

Les étudiants, qui portaient des perruques, sont accusés d'avoir commis «un acte scandaleux», a ajouté le responsable, indiquant que des personnes présentes lors de leur démonstration avaient essayé de les attaquer.

L'Égypte a des lois strictes concernant l'outrage public à la pudeur.

Une autre vidéo d'une danse sur «Harlem Shake» filmée en Égypte a été mise en ligne sur YouTube. Elle montre des personnes dansant devant les pyramides, dont un homme sur un chameau, vêtu d'un short blanc et portant un noeud papillon.

La chanson électro-dance «Harlem Shake» du DJ américain Baauer sert de base à un phénomène viral sur Internet, dont se sont emparés en deux semaines plusieurs dizaines de milliers d'internautes sur le site de partage de vidéos YouTube. Sur les vidéos de 30 secondes, on peut voir plusieurs personnes, déguisées à outrance ou dénudées, danser de façon frénétique.

Le buzz a été lancé par un groupe d'adolescents australiens qui a mis en ligne sur YouTube une vidéo de 30 secondes intitulée «The Harlem Shake v1 (TSCS original)», et qui a été visionnée près de 16 millions de fois depuis le 2 février.