Une veuve de 79 ans vient de faire le bonheur de Calamane, petit village du Lot où elle s'était installée à la retraite, en lui léguant à sa mort 457 000 $ (327 000 euros) d'assurances vie, a-t-on appris lundi auprès de la mairie, qui s'apprête à lui rendre hommage.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Simone Amouroux, ancienne couturière qui n'avait pas d'enfants, avait laissé «un très bon souvenir» au maire, Jean-Paul Dujol, mais lui avait caché ses intentions. «Je ne m'y attendais pas. Nous sommes très étonnés d'hériter d'une telle somme. J'ai regardé le montant trois fois avant de réaliser», confie M. Dujol.

«Je suis gêné, poursuit le maire, car il y a des petits-neveux et des arrière-petits-neveux du côté de son mari dans le village, et ils n'ont rien eu».

En revanche, Mme Amouroux, native de Normandie venue s'établir là sur ses vieux jours avec son mari décédé depuis, a fait don de sa maison à d'autres membres de sa famille.

La mairie de Calamane a encaissé le don alors qu'elle envisageait de contracter un prêt de 450 000 euros (629 000 $) pour financer des travaux d'embellissement.

Le don représente environ un an de budget de la commune, selon le quotidien la Dépêche du Midi.

Les conseillers municipaux de ce village du Quercy, près de Cahors, se réuniront samedi sur la tombe de Simone Amouroux pour y déposer une gerbe de fleurs et une plaque en guise d'hommage.