Devant la première tempête hivernale de 2022, qui pourrait laisser des dizaines de centimètres de précipitations, la Ville de Montréal déclenchera mardi matin une opération de chargement de la neige.

Publié le 17 janvier
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

« Il y a de fortes rafales de vent dehors, donc la neige qu’on reçoit actuellement et qui se retrouve sur les toits est ensuite soufflée un peu partout. On va donc d’abord procéder à plusieurs phases de déblaiement ce lundi, puis on procédera à un chargement de la neige mardi », explique à La Presse le porte-parole administratif de la Ville, Philippe Sabourin.

Ainsi, c’est dès 7 h, mardi, que les 2200 camions de la Ville se mettront en action. Ils devront dégager environ 10 000 kilomètres de voies publiques.

Pour éviter un remorquage et retrouver votre stationnement plus rapidement, les autorités rappellent aux Montréalais de « respecter la signalisation » en place sur chaque rue. L’application mobile Info-Neige peut être utilisée pour vérifier l’état du chargement de la neige en direct. Sur Twitter, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a certifié lundi que « les équipes sont sur le terrain pour déneiger les trottoirs et les rues ». « Soyez prudents dans vos déplacements », a-t-elle conseillé.

Un contexte sanitaire

Malgré la COVID-19 qui demande certains ajustements, dont le nettoyage des camions à chaque nouveau début de quart de travail, Montréal n’anticipe pas de retards significatifs sur le chargement de la neige.

« C’est sûr que ça prend un peu plus de temps, avec les règles liées à la COVID-19, mais sur un sport olympique comme ramasser la neige à Montréal, ça ne fait pas grande différence. Ce n’est pas majeur », confie M. Sabourin à ce sujet.

La Ville assure avoir accès « à tous les effectifs nécessaires » pour mener à bien l’opération dans des délais rapides, soit environ 3000 employés au total. Une opération de chargement de la neige est traditionnellement déclenchée « après une accumulation de 10 à 15 centimètres, ou encore lorsque l’accumulation crée des conditions aggravantes ». À l’échelle locale, les arrondissements peuvent décréter « deux chargements locaux par année afin de s’adapter à leurs réalités locales ».

Il s’agit du deuxième chargement de la neige de la saison. Une première opération avait été tenue au début du mois de décembre, afin de s’assurer que les trottoirs ne se transforment pas en patinoire pour l’hiver. À ce moment, la nouvelle responsable du déneigement de la Ville, Maja Vodanovic, avait indiqué que l’objectif principal est d’éviter le scénario de l’hiver dernier, pendant lequel une accumulation hâtive de neige avait bloqué le drainage de l’eau pour le reste de la saison.

Montréal espère cette année pouvoir offrir des trottoirs moins glissants aux piétons, notamment aux piétons vulnérables. « C’était très important d’enlever cette butte de neige pour qu’on ait un hiver sans glace sur les trottoirs, a soutenu Mme Vodanovic en décembre. En tous cas, c’est ce qu’on espère réaliser pour les gens puissent se déplacer en toute sécurité. »