La Ville de Montréal investira 25 millions pour réaménager le port de plaisance de Lachine afin d’en faire un nouveau parc sur les eaux du lac Saint-Louis.

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

« C’est un projet magnifique qui vise à se réapproprier nos berges et les mettre en valeur », a affirmé la mairesse Valérie Plante lors de la séance hebdomadaire du comité exécutif. Mme Plante a également souligné qu’il faut saisir toutes les occasions pour améliorer la qualité de vie de la population.

Le futur parc est situé face aux berges de Lachine et du parc René-Lévesque. Jusqu’à maintenant, l’accès à la marina est restreint aux usagers. De plus, les inondations printanières de 2017 et 2019 ont causé de lourds dommages (les berges érodées, par exemple). Montréal opte donc pour un changement de vocation en misant sur une « restauration environnementale », et surtout, une démocratisation de l’accès à l’eau et aux activités nautiques.

Le projet prévoit des travaux de réaménagement s’étendant jusqu’en 2025. La mairesse de l’arrondissement de Lachine, Maja Vodanovic, a pris la parole lors de la réunion, soulignant que le parc deviendra une « destination unique » avec des activités comme la voile, le kayak, la pêche et même la baignade.

Le parc riverain sera ouvert à la population à compter de l’année prochaine.