Cinq conseillers de la municipalité de Longueuil ont annoncé lundi soir qu’ils quittaient les rangs du parti Longueuil Citoyen et siégeraient dorénavant comme indépendants. Les « vieilles chicanes » de l’hôtel de ville et les embrouilles fréquentes au sein du conseil ont eu raison de leur affiliation à une formation politique.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

Les conseillers Jonathan Tabarah, Steve Gagnon, Jean-François Boivin et les vétérans Jacques E. Poitras et Jacques Lemire quittent leur formation politique, Longueuil Citoyen.

Jonathan Tabarah, Steve Gagnon et Jean-François Boivin, qui en sont à leur premier mandat, évoquent une « dynamique houleuse » au sein du conseil et de la « politique partisane » les empêchant de réaliser leurs engagements auprès des citoyens.

« Les vieilles chicanes de l’hôtel de ville ne sont pas les miennes et les citoyens que je représente n’ont pas à en payer le prix », a fait savoir M. Tabarah, aussi président du conseil.

« Je me suis rendu compte que pour réussir mon objectif premier, soit celui d’améliorer la qualité de vie de chacun des citoyens de mon district, il devenait nécessaire de m’éloigner de toute politique partisane », a ajouté Steve Gagnon.

Les conseillers Jacques Lemire et Jacques E. Poitras, qui cumulent plus de 20 ans d’expérience en tant qu’élus, ont justifié leur décision par des motifs semblables.

« On a tous l’intérêt des citoyens à cœur et il faut que les séances du Conseil servent à le démontrer », a énoncé M. Poitras.

Par ailleurs, c’est un retour à l’indépendance pour Jacques Lemire, qui avait assuré ses deux premiers mandats comme tels, et qui avait envie de « retrouver sa liberté ».

Cette décision porte à sept le nombre d’élus indépendants, qui seront dorénavant plus nombreux que les élus affiliés aux deux principales formations politiques. C’est le parti Action Longueuil qui est au pouvoir, représenté à la mairie par Sylvie Parent. Longueuil Citoyen est un parti qui a été formé par Josée Latendresse avant les élections de 2017.