Source ID:3fb3412cb96e35f5b6b81f9006463f73; App Source:StoryBuilder

Valérie Plante promet un budget «pro-économie et pro-environnement»

La mairesse Valérie Plante dit vouloir présenter un budget « pro-économie et pro-environnement » demain. La hausse de taxes devrait osciller autour de 1,7 %, soit l'inflation prévue pour la prochaine année.

L'administration Plante dévoilera demain son budget pour la prochaine année. « Ce sera un budget pro-économie et pro-environnement, parce que les deux ne sont pas en opposition, mais vont de pair », a-t-elle dit ce matin lors d'une rencontre de ses élus.

Présentant le budget 2018 comme un exercice de transition - l'essentiel ayant été préparé sous Denis Coderre -, la mairesse indique que le prochain reflétera davantage les priorités de son administration.

Depuis plusieurs semaines, la mairesse insiste pour dire que la hausse de taxes ne dépassera pas l'inflation projetée par le Conference Board du Canada. L'organisation prévoit que l'inflation devrait osciller autour de 1,72 % en 2019 dans la région de Montréal.

L'administration Plante cherchera vraisemblablement à éviter la controverse suscitée par son budget 2018 alors que la hausse de taxes avait été de 3,3 %, nettement au-delà de l'inflation. La chef de Projet Montréal avait fait campagne en promettant de plafonner les augmentations de taxes sur l'inflation.

Autre leçon retenue, l'administration Plante dit avoir appris de ses erreurs l'an passé et consulté les 15 villes liées en amont. Les maires des municipalités défusionnées avaient mal digéré la hausse de leur quote-part. Plusieurs avaient dû réécrire leur budget en catastrophe, n'ayant pas anticipé une hausse aussi forte.

L'opposition réclame un répit 

L'opposition réclame une hausse nettement inférieure à l'inflation, pour tenir compte de la forte augmentation l'an dernier. « On s'attend à ce que l'augmentation de taxes ne soit pas plus de 1 % », a indiqué Lionel Perez, chef d'Ensemble Montréal.

Afin de favoriser les petits commerçants, l'opposition réclame également un taux de taxation moindre pour la première tranche de 500 000 $ des immeubles non résidentiels.

Ensemble Montréal souhaite également que la Ville autorise l'étalement en quatre paiements des taxes, plutôt que deux comme c'est présentement le cas. Le président du comité exécutif, Benoît Dorais, a d'ailleurs récemment ouvert la porte à un étalement, la question étant à l'étude depuis des années.

L'opposition a dit espérer un nouveau plan pour contrôler les effectifs de la Ville de Montréal. L'administration Coderre avait mis en place un plan sur cinq ans pour réduire la masse salariale, plan qui arrivait à échéance cette année. Lionel Perez estime que la métropole régresserait si le nombre d'employés municipaux devait augmenter dans les prochaines années.

Le budget 2019 de la Ville de Montréal sera rendu public jeudi à 10h30.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer