Source ID:; App Source:

BIXI revoit le nombre de ses membres à la baisse

Mercredi, l'organisme ayant repris les activités de BIXI... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Mercredi, l'organisme ayant repris les activités de BIXI en mars dernier a levé le voile sur ses données d'utilisation depuis le début de la saison. Or, les chiffres avancés tranchaient de beaucoup avec ceux rendus publics dans le passé par la défunte Société de vélo en libre-service (SVLS).

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Les nouveaux gestionnaires de BIXI ont dû réviser leur façon de compter les usagers du service après avoir découvert que, lors des années antérieures, plus du quart des membres ne l'avaient jamais utilisé.

Mercredi, l'organisme ayant repris les activités de BIXI en mars dernier a levé le voile sur ses données d'utilisation depuis le début de la saison. Or, les chiffres avancés tranchaient de beaucoup avec ceux rendus publics dans le passé par la défunte Société de vélo en libre-service (SVLS).

Les données diffusées mercredi par BIXI Montréal indiquent que le système comptait 35 581 membres au 31 juillet 2012. Dans un communiqué, à l'époque, les gestionnaires de la SVLS rapportaient pourtant avoir 49 227 membres à cette date. Cette donnée avait été présentée comme encourageante puisque le seuil de rentabilité du système de vélo en libre-service avait été fixé à 50 000 membres. La SVLS disait ainsi être en position d'équilibrer son budget.

Questionnés sur cet important écart, les actuels responsables de BIXI Montréal ont expliqué avoir revu la façon de calculer les membres pour ne tenir compte que de ceux utilisant (et payant) pour le service. D'ailleurs, les gestionnaires parlent désormais de «membres actifs». Pour en arriver à 49 227, la défunte SVLS incluait toutes les clés en circulation.

13 000 clés jamais activées

L'organisation envoyait en effet des clés à des entreprises partenaires afin qu'elles les distribuent à leurs employés. Plus de 13 000 de ces clés n'ont toutefois jamais été activées.

De fait, loin d'équilibrer son budget en 2012, la SVLS a continué à encaisser des déficits, poussant la Ville de Montréal à demander sa mise en faillite au début de 2014 et à confier sa gestion à un nouvel organisme à but non lucratif.

BIXI Montréal reconnaît que des milliers de clés inactives sont toujours en circulation, mais l'organisme dit avoir décidé de ne pas les compter pour mieux refléter l'achalandage de son service.

Déplacements à la baisse

Les données sur les abonnements ne sont pas les seules à trancher avec celles de la défunte SVLS. Dans leur bilan de mi-saison 2012, les gestionnaires de l'époque affirmaient que les utilisateurs de BIXI avaient effectué 2,7 millions de déplacements. Les chiffres dont disposent les nouveaux responsables parlent plutôt de 2,5 millions. Ces derniers ont cette fois été incapables d'expliquer l'écart.

La SVLS a maintes fois été critiquée pour l'opacité de ses données, notamment en raison de la publication tardive de ses états financiers.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer