Source ID:; App Source:

La rue Sainte-Catherine est rouverte, mais de longs travaux s'amorcent

Des équipes du service de la voirie sont... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Des équipes du service de la voirie sont sur place afin d'évaluer la situation.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Après avoir été complètement fermée en raison d'une crainte d'affaissement de la chaussée, la rue Sainte-Catherine a été partiellement rouverte, mais une voie demeurera fermée pour plus d'un mois. La responsable: une conduite d'eau vieille de 123 ans qui a flanché.

Tôt ce matin, les employés de l'arrondissement Ville-Marie qui auscultaient le réseau souterrain ont découvert qu'un important vide s'était formé sous la rue Sainte-Catherine à l'intersection de la rue Saint-Dominique.

Les deux rues ont aussitôt été fermées par mesure préventive, car on craignait un affaissement de la chaussée.

Une inspection plus approfondie a permis de découvrir que l'érosion d'une conduite d'eau de 60 cm de diamètre installée en 1890 avait causé une fuite d'eau qui a déplacé la terre sous la chaussée depuis un bon moment.

L'inspection a aussi permis de constater que le danger d'effondrement ne touchait que la moitié de la chaussée. Ainsi, une voie a été rouverte.

Et il en sera ainsi pour au moins un mois, car l'arrondissement devra réparer cette section d'aqueduc, un ouvrage qui était déjà planifié, indique l'administration municipale. Les travaux ont donc été devancés et débuteront mardi prochain.

Deux conduites, celle de 60 cm et une plus petite, seront ainsi refaites sur une longueur de 100 mètres, sur la rue Saint-Dominique, entre la rue Sainte-Catherine et la Place du Marché.

Pendant les travaux, qui devraient durer 30 jours, une seule voie, du côté nord, sera ouverte sur Sainte-Catherine, et la rue Saint-Dominique elle, sera fermée.

Un bris similaire s'était produit l'été dernier à l'angle Sainte-Catherine Ouest et McGill. Cette fois, c'est une conduite de 1896 qui était la responsable, et un véritable affaissement de chaussée avait eu lieu. Les rails du tramway, disparu depuis 1959, mais toujours présents sous l'asphalte, avait retenu le tout et empêché que la rue disparaisse dans l'immense cavité qui s'était formée dessous.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer