Le théâtre Gilles-Vigneault, à Saint-Jérôme, vient d’obtenir une accréditation « Scène écoresponsable », une initiative qui a réjoui tant le public que les employés et les artistes.

Éric-Pierre Champagne Éric-Pierre Champagne
La Presse

Le théâtre, qui propose une salle de 860 places, a fait l’annonce de son accréditation le 19 janvier dernier. Il n’y a pas de révolution verte, ici, mais plusieurs initiatives qui montrent que les mentalités changent.

L’accréditation « Scène écoresponsable » est délivrée par le Conseil québécois des évènements écoresponsables. Trois niveaux sont proposés : bronze, argent et or. C’est l’accréditation « argent » qui a été obtenue par le théâtre Gilles-Vigneault.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Le théâtre est fait à partir de bois local et il est chauffé grâce à la géothermie.

Pour obtenir cette version moderne d’un imprimatur, le théâtre qui a ouvert ses portes en 2017 avait déjà un atout dans son jeu : la géothermie. L’édifice mise en effet sur cette technique qui tire l’énergie du sol pour ses besoins en chauffage.

Plusieurs initiatives vertes ont été mises sur pied par la suite.

Premier objectif : cesser de vendre des bouteilles d’eau de petit format à usage unique. Le théâtre a dû faire une croix sur ces revenus, mais les coffres n’en ont pas trop souffert, signale Mélanie Côté, responsable des opérations et de la location de salle.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

On y retrouve notamment une station d’eau avec des bouteilles ou des verres réutilisables.

Ces bouteilles ont été remplacées par des bouteilles réutilisables qui sont vendues 10 $ ou encore des verres de plastique réutilisables Écocup, qui servent aussi pour les boissons servies au bar. Dans ce cas, les clients paient une consigne de 2 $, qui est remboursée s’ils rapportent leur verre. Les spectateurs peuvent également apporter leur propre bouteille réutilisable.

Plusieurs bacs de recyclage ont été installés, un incontournable en 2021. On retrouve aussi des bacs de compostage.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Même le salon des artistes a pris un virage vert.

Les artistes qui se produisent au théâtre Gilles-Vigneault boivent dans des bouteilles d’eau réutilisables. Les boissons sont servies dans des verres réutilisables. Les plateaux de nourriture sont maintenant préparés par l’équipe dans des contenants qui sont aussi réutilisables, ce qui réduit considérablement le suremballage.

Comment le public a-t-il réagi à ces initiatives ?

« Ça n’a pas été long pour que ça soit bien reçu. Les gens sont contents », affirme Mélanie Côté. Plusieurs artistes disent aussi avoir apprécié ces initiatives. Certains exigent même que la salle où ils vont se produire respecte certaines exigences en matière d’environnement.

Pour maintenir son accréditation, le théâtre Gilles-Vigneault doit aussi aller de l’avant avec une nouvelle initiative tous les ans. Parmi les projets dans les cartons, on souhaite installer un système de récupération des eaux usées dans les toilettes publiques. Des ruches sur le toit du théâtre sont aussi envisagées.

« Pour nous, [l’accréditation], c’est surtout une fierté de s’afficher », indique Mélanie Côté. Cette distinction contribue aussi à une certaine émulation dans le milieu. « Depuis qu’on en a fait l’annonce, il y a plusieurs salles de spectacles qui ont pris contact avec nous pour en savoir plus », ajoute Mme Côté.

À ce jour, 11 salles de spectacles ont obtenu une accréditation « Scène écoresponsable » du Conseil québécois des évènements écoresponsables.

Cela n’empêche pas d’autres salles de spectacles de prendre des initiatives vertes, sans avoir d’accréditation. C’est le cas, par exemple, du Lion d’Or, à Montréal, qui recevra une aide financière de 51 525 $ de Recyc-Québec pour réduire l’utilisation de plastiques à usage unique. Des fontaines d’eau seront installées et plusieurs articles en plastique seront retirés lors des évènements et des tournages pour être remplacés par des options réutilisables.

Cette annonce faite le 1er février dernier s’inscrivait dans le cadre d’un investissement de 875 000 $ de Recyc-Québec pour 10 projets visant à réduire l’utilisation de plastique.