(Saint-Jean) La population de morue au large de la côte sud de Terre-Neuve-et-Labrador se trouve à un creux critique, selon une nouvelle étude fédérale.

La Presse Canadienne

L’étude, menée au début novembre par le ministère fédéral des Pêches, estime que la population de morue dans le secteur restera probablement à un seuil critique jusqu’en 2023.

Bien que les taux de mortalité liés aux pêches aient décliné, le ministère indique que les taux de mortalité naturelle ont augmenté dans la dernière décennie.

Le ministère évalue que la population de jeunes poissons qui contribueront au volume dans l’avenir a été inférieure à la moyenne à long terme depuis le milieu des années 1990.

Il affirme que la pêche dans la zone au sud de la province devrait être réduite le plus possible jusqu’à ce qu’il y ait un rebond de la population de morue.

Le ministère indique qu’il poursuivra ses recherches sur la mortalité naturelle de la morue.