QS dénonce une entente «anti-écologique» de Recyc-Québec

La Presse révélait jeudi que l'Association des brasseurs du... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

La Presse révélait jeudi que l'Association des brasseurs du Québec s'est entendue en janvier dernier avec la société d'État pour lever les quotas et les amendes qui limitaient l'utilisation de contenants à remplissage unique.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

(QUÉBEC) Québec solidaire déplore que la Société québécoise de récupération et de recyclage (Recyc-Québec) ne limite plus l'utilisation de canettes, de bouteilles de verre clair et d'autres types de contenant à remplissage unique dans l'industrie de la bière.

« Le gouvernement se laisse encore une fois mener en bateau par les intérêts privés au détriment de la protection de l'environnement », a dénoncé jeudi Ruba Ghazal, députée solidaire de la circonscription de Mercier.  

La Presse révélait jeudi que l'Association des brasseurs du Québec s'est entendue en janvier dernier avec la société d'État pour lever les quotas et les amendes qui limitaient l'utilisation de contenants à remplissage unique. L'ancienne entente qui encadrait l'industrie plafonnait leur utilisation à 37,5 % de la production totale de bouteilles de bière.  

« En se soumettant devant l'Association des brasseurs du Québec qui ne veut plus payer pour favoriser la bouteille de bière en verre, c'est la société dans son ensemble qui paye le prix de choix anti-écologiques et antiéconomiques de la CAQ. Quand est-ce que ce gouvernement va cesser de se mettre à genoux devant les lobbyistes ? », a dit Mme Ghazal.  

Au cabinet du ministre de l'Environnement, Benoit Charette, on répond qu'il « s'agit d'une entente négociée et entérinée par le gouvernement libéral de Philippe Couillard. »

« À l'automne, nous présenterons une stratégie d'ensemble de gestion des matières résiduelles afin, entre autres, d'améliorer le taux de recyclage au Québec », a-t-on dit à

La Presse jeudi.  

La députée solidaire réclame de son côté que Québec suspende la nouvelle entente jusqu'à nouvel ordre. Le gouvernement Legault devrait attendre, dit-elle, la tenue de la commission parlementaire chargée d'étudier les enjeux de recyclage et de valorisation locale du verre, qui doit se tenir à l'Assemblée nationale en août.  

Karel Ménard, du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets, déplorait pour sa part jeudi dans La Presse que la nouvelle réglementation entérinée par Québec risquait de « sonner le glas » des contenants à remplissage multiple, c'est-à-dire la traditionnelle bouteille de bière brune. Ces bouteilles, qui font l'objet d'une consigne depuis 1808, peuvent être réutilisées une fois nettoyées près de quinze fois.  

Selon le ministère de l'Environnement, l'utilisation de contenants à remplissage unique représentait 15 % de la production de l'industrie de la bière en 2011. En 2017, selon Recyc-Québec, ils représentaient alors 75 % des contenants de bière mis en marché.




À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer