Alors que des milliers de Québécois ont les deux pieds dans l’eau et que des centaines d’autres ont dû se résigner à abandonner leur résidence inondée, quelques milliers de personnes ont participé cet après-midi à Montréal à une manifestation pour réclamer des mesures plus musclées de la part des gouvernements pour agir contre les changements climatiques et le réchauffement de la planète.

Dominique Talbot Dominique Talbot
La Presse

Des étudiants de partout au Québec prenaient part à l’évènement organisé par le collectif La planète s’invite au Parlement, auxquels s’ajoutaient les membres d’ONG environnementales, des militants écologistes et des organismes communautaires. Les membres de centrales syndicales, dont la CSN et la FTQ, faisaient également partie du cortège.

Ces derniers ont d’ailleurs tenu à offrir leur solidarité envers les personnes éprouvées par les inondations qui frappent plusieurs régions de la province. « Au nom de toutes les organisations syndicales, nous voulons passer aujourd’hui un message de solidarité envers tous les sinistrés des inondations. Ils sont les premières victimes des changements climatiques. Nous invitons nos membres et tous ceux qui sont volontaires à aller leur prêter main-forte », a dit Jacques Létourneau, président de la CSN.

« Les inondations que nous connaissons aujourd’hui, non seulement elles vont se multiplier, mais elles vont s’amplifier. Montréal, le Québec est en état d’urgence aujourd’hui, mais la jeunesse au pays est en état d’urgence depuis des mois, sinon des années. Elle est aujourd’hui la plus haute autorité morale en matière de changements climatiques », a pour sa part exprimé Dominic Champagne, initiateur du Pacte pour la transition, signé par près de 272  000 Québécois. « François Legault a un devoir de cohérence. Ça va prendre plus que des déclarations qui rassurent, ça va prendre des politiques qui sont à la hauteur du défi qui est lancé par la science et la hauteur des aspirations de notre jeunesse de vivre dans un mon viable », a-t-il ajouté.

Les manifestants sont partis de la place des Festivals au centre-ville. D’autres prenaient le départ du parc La Fontaine et du parc Laurier. Ils ont convergé au pied du mont Royal, sur l’avenue du Parc, où un grand rassemblement était prévu. La manifestation s’est déroulée dans le calme a mentionné le Service de police de la Ville de Montréal.