Québec solidaire (QS) commet une « grave insulte » à la mémoire de l'ancien premier ministre René Lévesque en faisant un rapprochement entre le parti de gauche et le mouvement entamé par le leader indépendantiste dans les années 60, a déploré le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée.

Vicky Fragasso-Marquis LA PRESSE CANADIENNE

QS a passé une bonne partie de la journée de mercredi à marteler que le PQ lui faisait subir le même traitement qu'il avait lui-même reçu dans les années 60 et 70, lorsque le parti indépendantiste venait tout juste de naître.

QS a même diffusé une publicité dans laquelle on entendait un représentant de la défunte Union nationale - un parti très conservateur - qui traitait les péquistes « d'extrémistes », qui « prônent les politiques de Castro ».

La publicité présente ensuite un extrait de M. Lisée, plus tôt cette semaine, qui disait au micro de Paul Arcand au 98,5 FM que QS avait un « courant sectaire, dogmatique et ancré dans le marxisme ».

« C'est pas nouveau que l'establishment s'attaque aux gens qui veulent vraiment changer les choses », conclut le porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois.

De passage à Mont-Tremblant, mercredi après-midi, M. Lisée a déclaré que René Lévesque était pourtant « le contraire de QS ».

« Je suis assez vieux pour avoir connu René Lévesque, pour l'avoir apprécié, pour avoir connu son sens du rassemblement, pour savoir combien il détestait le radicalisme », a-t-il déclaré.

« Je pense que c'est une grave insulte à la mémoire de René Lévesque que QS essaie de tirer la couverte de Lévesque de son côté », a-t-il ajouté.