Source ID:; App Source:

Pas de «vague» Mélanie Joly

Elle était totalement inconnue des Montréalais au début de la campagne. Un électeur sur quatre a voté pour Mélanie Joly hier, lui permettant de se hisser au deuxième rang, un peu en avance de Richard Bergeron, dans la course à la mairie de Montréal. Avec 26,50% des votes, il n'y a cependant pas eu de «vague Mélanie Joly» comme l'espéraient ses partisans.

«Les résultats du vote montrent que la population montréalaise ne voulait pas donner un chèque en blanc à Denis Coderre», a déclaré Mélanie Joly devant environ 200 de ses partisans réunis au Théâtre Plaza hier soir. «Avec vous, on s'est approchés à deux pas de la victoire, ce que personne n'aurait prédit il y a un mois. Tous ces efforts n'auront pas été vains, nous avons convaincu plus du quart des Montréalais que le vrai changement était possible.»

Malgré son succès d'estime, Mélanie Joly ne semblait pas en voie de siéger au conseil de ville. Sa colistière, Marie-Claude Johnson, qui se présentait comme conseillère de la ville dans le district de Notre-Dame-Grâce, était en retard de 7% derrière Peter McQueen de Projet Montréal.

Mélanie Joly s'est engagée hier à se présenter au premier poste de conseiller de la ville qui allait se libérer. Elle a aussi fait un appel aux formations de Marcel Côté et de Richard Bergeron pour qu'ils forment une opposition forte.

Surprise dans L'Île-Bizard - Sainte-Geneviève

Celle à qui l'on reprochait de ne pas avoir d'équipe durant la campagne semblait toutefois en voie d'élire une poignée de candidats au moment de la publication.

La lutte la plus chaude pour le clan Joly était disputée dans l'arrondissement de L'Île-Bizard - Sainte-Geneviève, où quatre des cinq candidats étaient en avance.

Le candidat à la mairie Normand Marinacci a été élu. Fait à noter, l'avocat a été maire de L'Île-Bizard de 1999 à 2002, au moment où la ville n'était pas encore fusionnée à Montréal. Trois aspirants conseillers de la ville, Stéphane Côté, Christian Larocque et Jean-Dominic Lévesque-René, menaient aussi confortablement dans leurs districts respectifs.

Steve Shanahan, un consultant en marketing qui se présentait comme conseiller de la ville dans l'arrondissement de Ville-Marie, a été élu avec une majorité confortable.

Du côté de Pierrefonds-Roxboro, Justine Mcintyre, qui se présentait aussi comme conseillère de la ville était aussi en voie d'être élue.

Roger Trottier, qui se présentait comme conseiller d'arrondissement dans le district de Bois-de-Liesse, menait aussi par quatre points de pourcentage.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer