Le ministère américain des Transports a indiqué mardi qu'il inspectait le tronçon américain de la voie-ferrée utilisée par la société ferroviaire en cause dans le drame de Lac-Mégantic, avertissant que d'éventuelles anomalies devront être corrigées immédiatement.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'agence fédérale du Transport ferroviaire (FRA, entité du ministère) inspecte depuis l'accident du 6 juillet les 275 miles (443 km) de voies-ferrées situées dans l'État du Maine que fréquentent les convois de wagons-citernes de la société Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA), a indiqué un porte-parole à l'AFP.

Alors que les autorités canadiennes ont souligné vouloir attendre la conclusion des différentes enquêtes pour envisager des actions contre le transport de pétrole par rail, dont la croissance est exponentielle en Amérique du Nord, la FRA a averti pouvoir forcer la MMA à mener des réparations sur la voie, voire suspendre ses opérations en cas de graves manquements.

«Nous allons poursuivre cette semaine nos inspections dans le Maine et dans d'autres régions de la Nouvelle-Angleterre», a noté le porte-parole de la FRA, Kevin Thompson, indiquant que ces opérations de vérification allaient être menées jusqu'à la fin de l'été.

«Toute anomalie ou manquement aux règles fédérales de sécurité doivent immédiatement être corrigés par la compagnie ferroviaire à ses frais», a-t-il souligné.