Le dossier Magnotta a été confié à deux procureurs chevronnés de Montréal: Hélène Di Salvo et Louis Bouthillier.

Christiane Desjardins LA PRESSE

Tous deux ont fait plusieurs procès de meurtre en Cour supérieure.

En 2009, Me Di Salvo a notamment fait condamner un homme et une femme, Michel Côté et Nadège Merceus, qui avaient tué et démembré un jeune homme de 21 ans, Shayne Jimrattie, dans Rosemont.

Ils s'étaient fait prendre au moment où ils s'apprêtaient à aller disposer des sacs contenant les morceaux de cadavre. «Aucun parent ne devrait avoir à enterrer son enfant. Mais avoir à faire incinérer les morceaux de son enfant est une horreur inimaginable. La douleur dans mon coeur ne partira jamais. C'est l'un des pires crimes dans l'histoire de Montréal», avait relaté la mère de la victime, Maxine Lyall, au cours des plaidoiries sur la peine.