Les Forces canadiennes disposeront sous peu de leurs propres hélicoptères de combat fortement armés en Afghanistan.

LA PRESSE CANADIENNE

Le ministre de la Défense, Peter MacKay, a déclaré à la Chambre des communes, mercredi, que huit hélicoptères CH-146 Griffon modifiés seront envoyés à Kandahar au début de 2009 pour escorter et protéger les nouveaux hélicoptères de transport CH-47 Chinook, qui sont vulnérables aux tirs terrestres.L'acquisition d'hélicoptères de combat pour transporter les troupes et les équipements entre les bases éloignées était l'une des conditions fixées pour la prolongation de la mission militaire canadienne à Kandahar jusqu'en 2011.La décision annoncée mercredi constitue une volte-face de la part du ministère de la Défense, qui avait demandé à ses alliés de l'OTAN de tenir le rôle d'escorte.Les forces aériennes américaines et néerlandaises opèrent depuis 2006 des hélicoptères d'escorte armés - majoritairement des AH-46 Apache - à partir de la base de Kandahar.Après l'annonce, en août, de l'achat de Chinook pour 282 millions $, un haut gradé de l'armée avait indiqué qu'on demanderait aux forces alliées de protéger les appareils. Mais selon des sources à la Défense, cette requête du Canada avait été rejetée parce que les hélicoptères d'escorte existants étaient déjà trop sollicités.En plus de protéger les Chinook, les Griffon fourniront une couverture aérienne pour les convois au sol et seront disponibles pour évacuer les blessés au combat, selon ces mêmes sources.Une centaine de militaires appartenant au personnel de la force aérienne, dont des pilotes et des mécaniciens, accompagneront les hélicoptères armés. Des sources à la défense ont insisté pour dire que les CH-146 n'auront que des fonctions défensives, et qu'ils ne tireront que s'ils sont attaqués.Les frappes aériennes menées par des hélicoptères et des avions de combat, qui ont tué des victimes innocentes, ont plusieurs fois indigné vivement les autorités afghanes.La force aérienne souhaitait depuis longtemps - décembre 2005 - expédier des Griffon outre-mer, mais le général Rick Hillier, alors chef d'état-major, avait refusé en soulignant que les Griffon ne donnent pas leur meilleur rendement dans la chaleur et la haute altitude de l'Afghanistan.Un petit nombre de Griffon légers polyvalents ont été adaptés pour transporter des missiles, une mitrailleuse et des capteurs. Les gros hélicoptères de transport, comme le Chinook, sont rarement employés en zone de combat sans être protégés des tirs antiaériens terrestres par des hélicoptères d'attaque.