Maintenant que la grande corvée de nettoyage bénévole est terminée en Montérégie, les sinistrés passent à une autre étape.

LA PRESSE CANADIENNE



Le président de SOS Richelieu, Michel Fecteau, rappelle que l'après-inondation sera très difficile pour plusieurs résidants dont les domiciles ont été inondés. Les autorités comptent encore 135 maisons inondées et 284 résidences évacuées.

Les municipalités, le gouvernement du Québec et quelques grandes corporations apporteront leur aide aux sinistrés pour la réintégration des résidences.

Déjà, on sait que les coûts seront importants, et les rapports des inspecteurs pourraient s'avérer encore plus dévastateurs que prévu.

Michel Fecteau répète que les assurances ne couvrent pas les dégâts causés par les inondations, et que pour plusieurs familles affectées, les pertes seront inestimables.

SOS Richelieu poursuit ses activités auprès des sinistrés, et les incite à communiquer avec les autorités locales pour déterminer l'aide qu'ils peuvent recevoir.

Par ailleurs, le directeur de la sécurité civile de la Montérégie, Yvan Leroux, a expliqué dimanche que la rivière Richelieu était encore loin de retourner dans son lit, même si l'eau a beaucoup diminué au cours des derniers jours.

Par exemple, à Saint-Jean-sur-le-Richelieu, le niveau de l'eau se situait à environ 30 mètres. Il faut que celle-ci perde environ 80 centimètres pour un retour à la normale et 30 pour retrouver un niveau acceptable, a expliqué M. Leroux.

Selon les prévisions prévues pour les quatre prochains jours, l'eau devrait continuer à baisser.