De 10 à 13 dossiers contenant des informations plus précises ont été soumis à l'Unité permanente anticorruption à la suite des informations colligées par l'équipe de Jacques Duchesneau.

Lia Lévesque LA PRESSE CANADIENNE



Le ministre des Transports Pierre Moreau l'a indiqué jeudi lors d'un point de presse à Montréal, avant de prendre la parole devant des membres du Conseil du patronat.

Le ministre Moreau réagissait ainsi au rapport explosif de l'équipe d'enquêteurs de M. Duchesneau qui a fait l'objet de fuites dans La Presse et à Radio-Canada.

Le rapport fait état d'un système organisé de collusion impliquant des firmes d'ingénieurs-conseils et des entreprises de construction, notamment.

Le ministre Moreau a précisé que ces 10 à 13 dossiers transférés à l'Unité permanente anticorruption contenaient des informations nominatives et plus pointues. Le rapport Duchesneau, du moins la version dont Radio-Canada et La Presse ont fait état, ne livre pas de noms d'entreprises ni de personnes.

Le ministre Moreau a aussi déploré ces fuites, affirmant qu'elles allaient «nuire à l'enquête policière».