Peu d'affiches électorales ont survécu au passage de la manifestation nocturne, lundi soir, à Montréal. L'une après l'autre, elles se sont fait arracher de leur poteau puis piétiner par les protestataires qui applaudissaient. Celles de Québec solidaire ont eu un peu plus de chance.              

Mis à jour le 13 août 2012
Émilie Bilodeau LA PRESSE

La manifestation s'est déroulée plutôt calmement jusqu'à ce que l'un des quelque 400 participants n'annonce que les élèves du cégep du Vieux-Montréal avaient voté pour la reconduction de la grève, un peu après 22h.

Les vitres de quatre institutions financières et celle d'un magasin qui commanditait les Jeux olympiques de Londres ont alors été fracassées.

Après 23h, les policiers anti-émeute sont intervenus et les manifestants se sont dispersés. Une seule personne a été arrêtée pour entrave au travail des policiers.