La firme de génie-conseil BPR a confirmé mardi après-midi que son président, Pierre Lavallée, a remis sa démission. Il s'était présenté devant la commission les 18 et 19 mars derniers.

Annabelle Blais LA PRESSE

M. Lavallée n'a pas donné de raisons officielles expliquant son départ, selon la firme. Il s'agit de la troisième démission d'un ancien témoin de la commission, en 24 heures. Lundi, Rosaire Sauriol vice-président de la firme Dessau a annoncé sa démission, suivi de Robert Marcil, de la firme SM.

M. Lavallée avait reconnu que sa firme avait contribué à un système de collusion dirigé par M. Trépanier afin d'obtenir des contrats d'ingénierie. Le président avait aussi reconnu que la firme avait financé illégalement des partis politiques provinciaux et municipaux, notamment à Montréal.

«On a été naïf, avait admis M. Lavallée devant la commission Charbonneau lors de son témoignage la semaine dernière, mais on l'a fait. Ils ont des moeurs spéciales [à la Ville de Montréal] et on va vivre avec. J'ai pas d'autres explications. C'est pas intelligent, mais...».

CV de Pierre Lavallée

> Diplômé de l'Institut des sciences des ingénieurs de Montpellier en France, diplômé en 88

> Fondateur de la compagnie spécialisée en hydraulique urbaine, Asseau. Fusion avec BPR en 1990

> Président de BPR depuis 2008