(Toronto) Des manifestations se sont déroulées dimanche dans plusieurs villes canadiennes afin de demander au gouvernement fédéral d’accorder la résidence permanente aux immigrants sans papier.

Publié le 18 septembre
La Presse Canadienne

Une coalition pancanadienne de migrants et de groupes de la société civile souhaite que le gouvernement mette rapidement en place un programme de régularisation pour les migrants sans papiers.

Pour le porte-parole de Solidarité sans Frontières, Hady Anne, le moment est bien choisi pour le gouvernement fédéral d’écouter les revendications de la coalition.

« Nous avons plus de 500 000 sur le territoire canadien sans statut, ce qui est vraiment grave et dangereux pour une société comme la nôtre aujourd’hui », a-t-il déclaré en entrevue à La Presse Canadienne.

Le gouvernement fédéral a lancé un programme de régularisation au cours de la pandémie pour les demandeurs d’asile travaillant dans le secteur de la santé. Le premier ministre Justin Trudeau a demandé à son ministre de l’Immigration et de la Citoyenneté d’explorer des moyens pour régulariser le statut des travailleurs sans papier.

La coalition croit qu’il est possible d’inclure l’ensemble des immigrants sans papier. Selon elle, le gouvernement devrait s’y consacrer alors que le Parlement s’apprête à siéger de nouveau, la semaine prochaine.

« C’est réaliste et c’est possible, affirme M. Anne. Ces personnes, en majorité, sont des gens qui quittent leur territoire parce qu’ils sont chassés par des guerres, des dictateurs ou la faim. Ils sont là pour chercher une dignité. Ils vivent parmi nous. Je ne crois pas que leur vie dérange qui que ce soit sur le territoire canadien. »

Des manifestations étaient prévues notamment à Montréal, Ottawa, Miramichi et Fredericton.