(Montréal) En début de soirée, Hydro-Québec a affirmé que 91 % des clients affectés ont retrouvé le courant. Or, les équipes de la société d’État ont toujours du pain sur la planche.

Mis à jour le 26 mai
La Presse Canadienne

Le nombre de foyers privés d’électricité s’élevait à plus de 35 000 selon les données publiées jeudi à 21 h 46 par Hydro-Québec.

Ce nombre s’élevait à 55 000 en fin d’avant-midi. La société d’État prévient que de nouvelles pannes peuvent se déclarer pendant que les équipes travaillent à rétablir le service.

« Plus nous progressons au terrain et plus les cas sont compliqués à traiter », soutient Hydro-Québec dans une publication sur Twitter.

Comme c’est le cas depuis que des orages violents ont frappé le Québec et l’Ontario, samedi en fin de journée, la région la plus affectée par les pannes était les Laurentides, avec plus de 18 000 clients toujours plongés dans le noir.

Du côté de l’Outaouais, environ 6500 clients étaient toujours sans électricité, tandis que ce nombre est passé à 4600 dans Lanaudière.

Hydro-Québec signalait toujours près de 1400 interruptions en cours, dont la majorité se trouvait dans les Laurentides.

« En trois heures, on a perdu 500 000 clients dans (un espace de 100 km par 300 km). C’est massif », a souligné, jeudi, en point de presse, la présidente et chef de la direction de la société d’État, Sophie Brochu.

Elle affirme « qu’on ne peut pas avoir des équipes qui sont prêtes à des évènements météo climatiques comme cela ». « Il a fallu qu’on travaille sur une zone très concentrée et qu’on fasse venir des gens d’un peu partout », dit-elle.

À ses côtés, le vice-président exécutif et chef de l’exploitation et de l’expérience client chez Hydro-Québec, Éric Fillion, a expliqué qu’habituellement ce sont de petits arbres qui tombent sur les fils électriques et causent des pannes. Pour la situation actuelle, il indique que ce sont de gros arbres d’une cinquantaine de centimètres de diamètre.

M. Fillion indique que plus de 500 poteaux seront changés au cours de la soirée jeudi, et « probablement » 200 transformateurs. « C’est gigantesque comme effort », affirme-t-il.

Sur les réseaux sociaux, le premier ministre François Legault a assuré qu’il suit la situation de « très près » avec le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien.

« Je sais que c’est difficile et que l’attente se fait longue. La tempête de samedi dernier a causé des dommages importants sur plusieurs structures et fils électriques d’Hydro-Québec, ce qui rend les travaux plus compliqués. Je tiens à vous remercier pour votre patience », a écrit le premier ministre.

« On a beaucoup avancé dans les dernières heures et on m’informe qu’on devrait continuer de faire d’importants progrès aujourd’hui. »

Lors d’un précédent point de presse, mercredi, Hydro-Québec a estimé pouvoir rétablir le service pour la majorité des clients affectés d’ici la fin de la journée de jeudi.

Certaines résidences plus isolées ou plus difficiles d’accès devront toutefois attendre plus longtemps, soit jusqu’à vendredi ou samedi. Hydro-Québec signale d’ailleurs que « près de la moitié des pannes qui perdurent touchent 10 clients et moins », ce qui explique les délais plus long pour certains foyers.

M. Legault a aussi tenu à remercier les nombreuses équipes sur le terrain qui sont à pied d’œuvre depuis samedi.

« Merci aussi à toutes les personnes qui prêtent main-forte sur le terrain : les pompiers, les policiers, les maires, les employés municipaux, les volontaires. Ça me touche toujours autant de voir les Québécois s’entraider dans les moments difficiles », a souligné le premier ministre.

« On fait tout ce qu’on peut pour rebrancher l’ensemble des foyers aussi vite que possible. »

Hydro-Québec indique que 1950 travailleurs de plusieurs corps de métiers sont déployés sur le terrain, dont des équipes d’arboriculteurs et de techniciens et ingénieurs en végétation.

Sophie Brochu a affirmé que l’ampleur du sinistre était la pire depuis la crise du verglas de 1998.

La ligne d’orages violents a frappé une bande de territoire de 300 kilomètres de long par 100 kilomètres de large, une ampleur rarement vue.

Pas moins de 500 poteaux et 100 transformateurs auront été remplacés d’ici la fin des travaux de rétablissement. Jusqu’ici, quelque 300 poteaux ont été replantés.

Onze personnes ont perdu la vie en raison des orages de samedi, soit dix en Ontario et une au Québec.

Sophie Brochu a dit croire que cette opération coûtera « plusieurs dizaines de millions » à la société d’État, mais elle a assuré que ces sommes ne seront pas refilées aux clients.