(North Saanich) La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a indiqué que tous les vols commerciaux annulés à l’aéroport international de Victoria, mardi, l’ont été en raison de la découverte d’un objet menaçant dans un bagage.

Mis à jour le 24 mai
La Presse Canadienne

Selon la GRC, l’objet suspect semblait être un « engin incendiaire » et se trouvait dans le bagage d’un voyageur.

Le caporal Andres Sanchez a précisé que le bagage en question avait été repéré au moment d’un contrôle de sécurité dans la zone d’enregistrement des départs, vers 13 h 30.

Il a ajouté que l’engin avait été saisi par le personnel de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA). Les policiers ont ensuite été appelés et une aile de l’aéroport a été fermée afin d’assurer la sécurité du public.

Le caporal Sanchez a ajouté qu’une unité spécialisée a été appelée en renfort pour inspecter l’engin et que l’aéroport allait demeurer fermé pour encore plusieurs heures.

Il a confirmé que le propriétaire du bagage fait l’objet d’une enquête, mais que les policiers vont d’abord devoir déterminer la nature de l’engin suspect avant de procéder à une arrestation et de recommander le dépôt d’accusations.

« À ce moment-ci, nous tentons de déterminer si des accusations criminelles sont justifiées puisque l’on ne sait pas encore précisément ce qui se trouve dans le bagage », a-t-il révélé.

Dans une déclaration publiée sur le portail web de l’aéroport, mardi après-midi, on invitait les voyageurs à ne pas se déplacer.

Le message indiquait que les autorités aéroportuaires ne pouvaient fournir davantage d’information pour le moment, mais que cela serait fait dès que possible.

Le sergent de la GRC Chris Manseau a précisé que les policiers répondaient à « une menace » à l’aéroport.

Ce dernier a ajouté qu’il n’y avait aucune crainte pour la sécurité du public, mais les policiers demandent aux gens d’éviter le secteur.

En fin d’après-midi, une mise à jour de la situation publiée sur la page Facebook de l’aéroport indiquait que les compagnies aériennes travaillaient à la mise à jour du statut des vols. Plusieurs départs et arrivées ont été annulés.