(Vancouver) Le corps d’une femme a été retrouvé dans une coulée de boue sur la route 99 près de Lillooet, en Colombie-Britannique, à la suite des précipitations historiques dans la province, a indiqué la GRC.

La Presse Canadienne

La police a déclaré que le personnel de sauvetage continuait ses recherches tandis que le service des coroners mène également une enquête.

La sergente Janelle Shoihet a déclaré que le nombre total de personnes disparues et de véhicules égarés n’avait pas encore été confirmé, mais les enquêteurs ont reçu des informations faisant état de deux autres personnes portées disparues.

« Nous demandons à toute personne qui a été témoin de l’évènement ou qui pense que son être cher est porté disparu et n’a pas encore pu entrer en contact avec elle de contacter les unités de la GRC de Pemberton ou de Lillooet », a-t-elle indiqué dans une déclaration écrite.

David MacKenzie, directeur des recherches et du sauvetage du district de Pemberton, a confirmé deux décès dans la coulée de boue, à environ 42 kilomètres au sud de Lillooet.

« Notre équipe a pu récupérer un couple de personnes jusqu’à présent, mais l’opération de sauvetage est toujours en cours et je ne peux pas vraiment en dire plus », a-t-il ajouté, bien qu’il ne soit pas encore clair si le décès de la femme confirmé par la GRC faisait partie des deux nouvelles victimes.

Des équipes ont été appelées sur les lieux vers midi lundi et les recherches se poursuivent.

Plusieurs personnes ont pu sortir de leur voiture, a indiqué M. MacKenzie, ajoutant que les conditions de recherche étaient difficiles et que des équipements lourds seraient nécessaires pour enlever les gros débris qui bloquent le passage sur le « Mountain Highway ».

« C’est beaucoup de boue, de débris, de roches, d’arbres, d’arbres brisés. Quand une coulée de boue tombe, c’est évidemment très important et ça implique de se faufiler dans la boue, c’est assez difficile ».

Une opération de sauvetage de toute personne ayant pu être ensevelie par deux glissements de terrain est également en cours dans la zone de l’autoroute 7 près d’Agassiz. Environ 300 personnes ont passé la nuit dans leurs véhicules et ont été transportées par hélicoptère en lieu sûr lundi.

Jonathan Gormick, responsable de l’information au sein de l’équipe de recherche et de sauvetage en milieu urbain de Vancouver, a indiqué que si la chaussée est dégagée des véhicules ou des personnes susceptibles d’être piégées, les efforts des équipes iront se concentrer sur les glissements de terrain.

Le premier ministre de la province John Horgan a souligné que la tragédie provoquée par des pluies sans précédent avait laissé « de la tristesse dans mon cœur ».

S’exprimant depuis son bureau lors d’un évènement virtuel, M. Horgan a affirmé que l’impact de la « rivière de pluie » sur une période record de 24 heures reflétait les ravages des changements climatiques.

Le ministre de la Sécurité publique Mike Farnworth a informé que les ministres du cabinet se réuniront mercredi pour examiner l’option de déclarer l’état d’urgence à l’échelle de la province.

Il a ajouté que des provisions et du matériel comme de la nourriture, des lits de camp et des couvertures seraient livrés à la ville de Hope, qui soutient près de 1100 personnes forcées de quitter leur domicile.

« Une route d’accès est en cours de construction en ce moment afin de reconnecter bientôt Hope avec le reste du Lower Mainland », a déclaré M. Farnworth. « L’une de nos principales priorités est de nous assurer qu’il y a un flux de provisions et du matériel afin que les gens puissent acheter de la nourriture et des biens essentiels dans les zones où les routes ou les voies ferrées sont inondées ou endommagées ».

Un nouvel ordre d’évacuation a été lancé mardi pour une section de la vallée du Fraser, à Abbotsford.

Un message de la police d’Abbotsford sur les réseaux sociaux indique que tous les résidants vivant dans la prairie de Sumas, jusqu’à la limite de Chilliwack, doivent quitter immédiatement le secteur. Les niveaux d’eau dans cette région montent très rapidement.

Le maire d’Abbotsford, Henry Braun, a indiqué mardi que les autoroutes impraticables ajoutaient au chaos alors que la police et les pompiers tentaient de diriger les gens vers les centres d’évacuation.

« Cela me brise le cœur de voir ce qui se passe dans notre ville », a-t-il mentionné.

Un ciel ensoleillé a suivi deux jours de pluies torrentielles qui ont atteint la quantité typique de précipitations de la région pour tout le mois de novembre, mais le maire a mentionné que l’eau continue de monter et que l’autoroute 1 sera bloquée pendant un certain temps.

« Les gens doivent se préparer à ne pas pouvoir voyager pendant quelques jours. Même dans ce cas, il y a des ravinements plus loin dans l’Intérieur, sur l’autoroute de Coquihalla et le canyon du Fraser. Il n’y aura pas de circulation de camions de sitôt, ni de trains d’ailleurs ».

M. Braun a mis en garde les gens tentés de conduire dans ce qui pourrait être des fossés extrêmement profonds, ajoutant qu’il craignait de ne pas obtenir suffisamment d’informations de la part des responsables de l’État de Washington sur les niveaux d’eau qui ont considérablement augmenté à cause du débordement de la rivière Nooksack et de la digue de Sumas.

Les évacuations à Abbotsford s’ajoutent à d’autres qui ont eu lieu dans diverses régions de la Colombie-Britannique, notamment à Merritt, où la ville de 7000 habitants a dû être évacuée lorsque le système d’assainissement est tombé en panne à cause d’une « rivière atmosphérique » qui a provoqué des inondations dans le sud-ouest et le centre de la province.

Plus de vingt établissements d’urgence ont été mis en place pour aider à loger les voyageurs bloqués.

Environnement Canada a indiqué mardi que 20 records de précipitations avaient été établis dimanche, alors qu’une « rivière atmosphérique » traversait le sud de la Colombie-Britannique.

L’est de la vallée du Fraser a été l’une des régions les plus durement touchées : l’agence météorologique indique que Hope, Abbotsford et Agassiz ont toutes reçu au moins 100 mm de pluie le 14 novembre.

Hope, avec 174 mm de pluie, a enregistré le record le plus élevé de la journée, tandis que les 127,3 mm tombés à Agassiz ont battu un record établi en 1896.

Environnement Canada indique qu’entre 11 hsamedi et 23 h lundi soir, 24 communautés à travers la province avaient reçu plus de 100 mm de pluie. Agassiz, Chilliwack, le sommet de Coquihalla et Squamish ont reçu plus de 200 mm et Hope 252 mm.

Les équipes de secours se concentrent maintenant sur deux routes de la Colombie-Britannique où des véhicules pourraient avoir été emportés par des coulées de boue lors des pluies torrentielles depuis samedi.

Des témoins ont rapporté avoir vu des véhicules heurtés par la boue à l’ouest de Vancouver sur la route 7, près d’Agassiz dimanche.

Lundi, les conducteurs immobilisés par un glissement sur la route 99 entre Lillooet et Pemberton ont également signalé que des véhicules avaient été engloutis lorsqu’un deuxième glissement s’est produit à environ 40 km au sud de Lillooet.