Jusqu’à maintenant, 25 enfants et membres du personnel du CPE Le Soleil de Jeannot, à Granby, ont été infectées par la COVID-19, a confirmé le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie.

Alice Girard-Bossé
Alice Girard-Bossé La Presse

« C’est vraiment une situation d’urgence. Ça laisse des familles sans service et des enfants 14 jours à la maison pendant une canicule. On est inquiet et préoccupé », s’exclame Myriam Urquizo-Grégoire, directrice du CPE Le Soleil de Jeannot.

Le premier cas a été confirmé en fin de journée vendredi dernier. Dans les heures qui ont suivi, tous les parents du milieu ont été informés. « Dans la fin de semaine, plusieurs enfants sont allés se faire tester et lundi on avait déjà 12 cas confirmés », dit-elle.

La santé publique a déclaré le CPE en « éclosion complète » et a fermé l’établissement jusqu’au 23 août.

Des mesures strictes

Depuis 18 mois, le personnel éducateur portait toujours le masque et respectait la distanciation physique. Un employé était présent 35 heures par semaine pour nettoyer les jouets des enfants. « Malgré toutes les mesures, le virus est rentré très fort. C’est vraiment surprenant. On est tous sous le choc », lance la directrice.

Un plan de soutien a été mis en place pour les familles touchées. « On fait des appels à tous les enfants, on a des partenaires qui nous ont donné des boîtes alimentaires et des ventilateurs neufs pour toutes les familles qui en ont besoin. On travaille de façon effrénée », soutient Mme Urquizo-Grégoire.

La santé publique n’est pas en mesure d’indiquer si l’éclosion est causée par un des variants préoccupants ni si la majorité du personnel était vacciné.

Des situations d’urgences

Le 7 septembre dernier, un incendie criminel avait réduit en cendre le CPE Le Soleil de Jeannot. L’établissement, alors considéré comme une perte totale, avait dû relocaliser ses 80 enfants.

Le CPE a rouvert ses portes six mois plus tard, dans une installation temporaire, au début du mois de mars dernier. C’est dans cet établissement qu’est survenue l’éclosion de COVID-19.

« On a été surexposé à des situations d’urgences dans la dernière année, mais l’équipe éducative est toujours restée engagée et mobilisée », se réjouit la directrice.

Une première

L’éclosion au CPE Le Soleil de Jeannot est une exception dans la région. « Avec la vaccination, on avait eu une baisse des éclosions dans la région. Cette éclosion est dans les premières que l’on a depuis l’arrivée du vaccin », a indiqué le service des communications du CIUSSS de l’Estrie.

En Estrie, 81 % de la population a reçu au moins une dose de vaccin et 69 % de la population est complètement vacciné.