(Ottawa) Le Canada a obtenu un accord de la Chine pour permettre à Michael Spavor et Michael Kovrig un plus grand accès à leur famille et aux services consulaires.

La Presse Canadienne

Une porte-parole du ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, a indiqué que l’entente avait été conclue « dans les derniers mois » concernant les deux Canadiens, qui sont détenus en Chine depuis plus de deux ans. Syrine Khoury n’a pas offert plus de précisions.

Le gouvernement faisait pression pour garantir un meilleur accès consulaire aux deux Michael, mais c’est la première fois que la famille des deux hommes est évoquée.

Michael Spavor et Michael Kovrig ont été arrêtés de façon arbitraire en décembre 2018, dans ce qui est largement considéré comme des représailles pour l’arrestation de la dirigeante de Huawei, Meng Wanzhou, à Vancouver, à la demande des Américains.

Mme Khoury a confirmé que le Canada avait accordé des exemptions de voyage à la fin de l’année dernière au mari de Mme Meng et à ses deux enfants pour qu’ils lui rendent visite à Vancouver, où elle est dans l’attente d’une audience d’extradition.

Elle n’a pas apporté de précisions sur l’entente conclue pour permettre un plus grand accès consulaire et familial aux deux Canadiens.

« La famille de Mme Meng a été autorisée par les responsables d’IRCC (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada) à se rendre au Canada », a déclaré Mme Khoury dans un courriel transmis mercredi.

« Comme dans tous les cas, cette décision a été prise conformément aux lois canadiennes et en stricte conformité avec les règlements sur les voyages en vigueur. »

Le Canada continue de réclamer la libération immédiate des deux hommes, a-t-elle ajouté.