(Halifax) Un navire de la marine royale canadienne lève l’ancre pour un nouveau déploiement de six mois dans le cadre d’une mission de l’OTAN.

La Presse Canadienne

Le NCSM Halifax quitte le port néo-écossais pour participer à la mission Reassurance, la plus importante opération militaire canadienne actuelle, selon le ministère de la Défense nationale.

Il deviendra aussi le navire‑amiral de l’équipe de commandement du 1 Groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG1) et du personnel du quartier général tout au long de son déploiement.

Le navire compte 252 membres d’équipage. Il est commandé par le commodore Bradley Peats.

M. Peats a précisé que le NCSM Halifax était le 15e navire canadien à participer à l’opération Reassurance depuis 2014. L’arrivée du bateau permettra au Canada de démontrer sa solidarité avec les autres forces navales alliées.

La cérémonie de départ a été limitée au personnel militaire et aux dignitaires civils à cause de la pandémie de COVID-19. Habituellement, les proches et les amis des marins sont invités à y assister.

Les Forces armées canadiennes avaient déjà des troupes dans le centre et l’est de l’Europe qui mènent des missions de formation. Les autorités militaires veulent également que l’armée soit prête à interagir avec les alliés de l’OTAN en cas de conflit.

Le NCSM Toronto est revenu en décembre d’un déploiement de six mois.