Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada promet d’accélérer le traitement des demandes de parrainage d’un conjoint ou d’un membre de la famille notamment en augmentant le nombre d’employés qui examinent les demandes.

La Presse Canadienne

Dans un communiqué publié jeudi, Marco E. L. Mendicino, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, a indiqué que son ministère augmentera de 66 % le nombre de décideurs examinant les demandes de parrainage d’un conjoint.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Marco E. L. Mendicino

Le ministre a également annoncé que le gouvernement mettrait à l’essai une « nouvelle technologie visant à numériser les demandes sur support papier pour qu’elles soient traitées plus efficacement » par les employés en télétravail.

« Grâce à ces initiatives, IRCC vise à examiner environ 6000 demandes de parrainage de conjoints chaque mois, d’octobre à décembre 2020. En plus du traitement actuel, à ce rythme, environ 49 000 décisions seront prises d’ici la fin de l’année », peut-on lire dans le communiqué.

D’un bout à l’autre du pays, des rassemblements ont eu lieu dans les dernières semaines pour plaider en faveur de la réunification des couples et des familles séparés par la lenteur des démarches d’immigration rendues encore plus complexes par la pandémie de la COVID-19.

Depuis le 8 juin dernier, des couples et des familles séparées par la COVID-19 peuvent être réunis, mais uniquement dans les cas où la personne hors du Canada se trouvait dans un pays pour lesquels aucun visa d’entrée n’est requis, comme les États-Unis ou la France.

« Nous savons que les derniers mois n’ont pas été faciles pour les personnes séparées de leurs proches en cette période pénible. C’est pourquoi nous accélérons l’approbation des demandes de parrainage d’un conjoint autant que possible. Notre gouvernement continuera à trouver des façons de réunir les familles » a écrit le ministre Mendicino, jeudi.